BALAMKU

Un des jaguars représenté dans la frise de la superstructure a donné le nom de Balamku "temple du jaguar" à ce site. Son extension est d'à peu près 1 km2 et se situe à l'extrémité sud des Terres Basses du nord. Trois groupes architecturaux le forment: sud central et nord le groupe sud, est le plus petit, il s'organise autour de 4 places. Son occupation parait avoir débuté autour de 300 avant JC. Les édifices les plus importants se sont construits de 300 à 600 après JC. Jusqu'à l'an 800 après JC apparaissent des constructions avec un style architectural complètement différent. Le groupe sud fut celui qui a été abandonné autour de l'an 1000 après JC; cependant, dans son environnement on a trouvé des fragments d'encensoir plus récents (1200-1500 après JC), indices de rites tardifs dans l'endroit.

Ces périodes d'occupation et de relatifs abandons se rencontrent dans de nombreux sites mayas; ici s'apprécie la succession des influences architecturales dans la région.

Le groupe central compte deux places, cependanr seulement la place nord a été partiellement prospectée. Ici se rencontre la structure composée par trois constructions pyramidales articulées entre elles, orientées d'est à l'ouest. Le groupe nord cependant n'a pas été fouillé.

 

En plus d'illustrer les aspects opposés et complémentaires de l'inframonde, la frise de Balamku compare le cycle dynastique au cycle solaire. Le roi sort de la gueule du monstre terrestre de la même manière que le soleil sort de la bouche du monstre. De la manière que le soleil sort de la bouche de la Terre , la mort du roi est vue comme un coucher de soleil, quand il tombe dans la bouche de la Terre , s’y  illustrent un double surgissement. De la gueule du monstre terrestre sort un amphibien (crapaud), de sa bouche à son tour sort et émerge le roi.

Les masques et les jaguars expriment la richesse de la terre, et les amphibiens assurent la transition entre deux mondes. C’est en même temps la glorification du règne et la démonstration de son origine terrestre et de ses liens avec la fertilité.

La frise indique le caractère et la fonction de l'édifice, le niveau supérieur correspond à la surface terrestre; l'édifice dessous lui est l'inframonde. Ainsi quand quelqu'un entre par une des portes inférieures de l'édifice, il pénètre dans l'inframonde.